Les protections et finitions parquet

Les protections et finitions parquet

C’est décidé, c’est du parquet que aurez dans votre nouveau logement. Mais connaissez-vous les différents types de finitions parquet ? Car de nos jours, cette finition s’effectue en usine de production et il suffit de choisir son parquet prêt à poser, dans sa version vitrifiée ou huilée. Si vous préférez l’aspect et l’odeur de la cire, optez pour un parquet brut à cirer ou, plus exactement, à encaustiquer. Car pour protéger et faire briller son parquet, on utilise cette pâte, mélange de cire et d’essence de térébenthine, bien connue pour l’entretien du mobilier en bois massif.

A chaque finition ses avantages et inconvénients

La pose d’une protection brute de son parquet peut être prise en charge par un menuisier fabricant et/ou poseur. Ce professionnel maîtrise les techniques du vernissage ou de la pose de l’huile. Les protections et finitions parquet sont à définir en tenant compte de l’apparence de la finition et des contraintes de nettoyage :

  • la finition vitrifiée s’avère facile d’entretien et endurante, mais moins agréable au regard que la cire ou l’huile ;
  • dans le cas d’un parquet huilé, le bois conserve son apparence naturelle, mais cette finition nécessite de renouveler l’opération tous les 3 à 6 mois selon la dureté de l’essence.

Si vous effectuez vous-même l’opération, prenez conseil auprès du revendeur et suivez scrupuleusement instructions et consignes de sécurité préconisées sur l’étiquette du produit.

Et brillez maintenant !

Avant de se décider pour l’une ou l’autre des finitions parquet, il convient de tout savoir sur l’entretien de son parquet. Un sol ciré ne se nettoie pas de la même façon qu’un parquet vernis ou huilé. Le risque encouru n’est autre qu’une dégradation de la couche supérieure, voire du bois. Pour éviter tout désagrément, suivez ces quelques conseils :

  • une finition vernie se nettoie à l’aide d’un produit raviveur passé à la serpillière microfibre ;
  • sur un parquet huilé, on passe une serpillière légèrement humidifiée à l’eau savonneuse ;
  • pour la version cirée, au nettoyage à l’eau on préfère le chiffon sec, imbibé de cire de temps en temps, et sur une tache, un procède à un ponçage jusqu’à sa disparition avant de recouvrir d’encaustique.

Pour en savoir plus

Articles en relation