Les types de lames de parquet

Les types de lames de parquet

Le parquet massif

Considéré comme le modèle le plus cher du marché, le parquet massif est le revêtement de sol le plus courant dans les maisons anciennes. Principalement composé à 100 % de l’essence de bois, il est fabriqué de manière artisanale, avec un savoir-faire bien défini. Il reproduit ainsi de toutes les propriétés originales du bois, à savoir le grain, le veinage, la texture ainsi que la couleur. La durée de vie de ce type de parquet peut atteindre les 100 ans, à condition d’être correctement entretenu.

Dans la plupart des cas, la pose du parquet massif se fait sur lambourdes, afin d’obtenir un rendu authentique et le côté chaleureux du bois naturel. Ce modèle est parfaitement compatible avec les sols chauffants et/ou rafraîchissants. Les lames larges de parquet et les lames longues de parquet sont parfaites pour les pièces spacieuses, tandis que les lames courtes et moyennes de parquet offriront de la profondeur et une impression de volume à une petite pièce.

Le parquet contrecollé

Également connu sous l’appellation de parquet flottant, le parquet contrecollé séduit de plus en plus les particuliers. Offrant un rendu esthétique quasi identique au parquet massif, ce modèle reste toutefois accessible à tous les budgets. Il offre en plus une durée de vie pouvant aller jusqu’à 60 ans, à condition d’être bien entretenu. Fabriqué en usine, ce type de parquet se compose de trois couches distinctes.

Conçue en bois noble, selon le type d’essence choisi, la couche supérieure est la couche d’usure. La couche du dessous sert pour sa part de support de contrebalancement, et assure la stabilité de la structure. Les deux niveaux sont séparés par un support latté, généralement en pin ou en bouleau, à fil croisé comprenant entre 2 et 9 plis de placage. Pouvant être poncés, vernis ou colorés, les parquets flottants sont disponibles dans une large gamme d’essence, allant des plus indigènes aux plus exotiques.

Le revêtement stratifié

Conçu avec des systèmes de rainure ou d’autobloquants, le revêtement stratifié ne figure généralement pas dans la liste des types de lames de parquet, car il n’est fabriqué avec aucune essence de bois. Ce modèle se compose par contre de plusieurs couches, à savoir une première couche de décor conçue dans l’apparence générale d’une essence de bois, avec une protection supplémentaire en résine, une couche intermédiaire servant de support HDF hydrofuge, et d’une dernière couche de contrebalancement qui assure la stabilité de l’ensemble.

Aujourd’hui, de plus en plus de revêtements stratifiés proposés sur le marché imitent à la perfection les caractéristiques du bois naturel, notamment au niveau de la texture et des reliefs.

Consultez dès maintenant l’annuaire du site pour trouver le professionnel qui vous guidera dans le choix du parquet et sa pose.

Pour en savoir plus

Articles en relation