Les étapes avant de poser son parquet

parquet

Si vous envisagez d’installer un parquet (par vous-même ou en ayant recours aux services d’un professionnel), il importe de considérer certains points. Voici quelques conseils pour bien poser son parquet.

Nettoyer son sol avant de mettre du parquet

Ce genre de travaux exige que le sol soit très propre, aplani et lisse :

  • Un sol plan

Aidez-vous d’une règle en aluminium, en vous agenouillant pour observer attentivement la différence entre la surface et la règle. Si le résultat s’avère inférieur à 7 millimètres, voilà votre feu vert pour débuter vos travaux !

  • Un sol lisse

Dans le cas contraire, une opération de ragréage s’imposera pour rectifier la situation. Cela implique d’utiliser un mortier spécifique autolissant, appliqué sur les surfaces irrégulières et inégales, dans le but de les niveler.

En ce qui concerne un sol abîmé ou carrelé, il est nécessaire de ragréer les parties affectées.

  • Un sol propre

Il est très important que le sol soit bien propre ! Cela ne signifie pas nécessairement un nettoyage conventionnel… mais plutôt des techniques spécifiques qui requièrent une certaine habileté, en plus d’une bonne dose de patience.

Lorsque le sol comporte un revêtement en PVC ou linoléum, ce matériau doit être retiré (au complet) manuellement avant la pose du parquet. Découpez-le en longues bandes étroites pour les arracher plus aisément (ou encore utilisez une décolleuse). Lorsque cette opération est complétée, le sol doit être décapé. Pour mieux enlever les résidus de colle, laissez reposer quelque temps. Ensuite, effectuez un nettoyage énergique en grattant les accumulations de colle pour enlever toutes les particules restantes. Entre temps, si vous découvrez que le sol n’est pas égal, il sera nécessaire d’effectuer un ragréage.

Dans le cas d’un sol couvert de moquette, retirez-la complètement avant d’installer le parquet (manuellement ou à l’aide d’une décolleuse). S’il y a lieu, retirer les résidus de colle.

En ce qui concerne une surface de béton, débutez par un excellent nettoyage de la surface. Ensuite, étalez une couche primaire d’adhérence, puis effectuez une préparation de mortier autolissant. Il suffit de verser cette préparation en l’étalant au sol, puis en lissant le tout. Une seconde couche pourrait être requise.

Outils nécessaires pour mettre du parquet

Dans le cas de parquet de système d’encliquetage (de type uniclic), ces matériaux dits « flottants » étant clippés les uns aux autres, il n’est pas nécessaire de recourir à de la colle ni à des clous.

Vous aurez néanmoins besoin d’une scie et d’un marteau, d’une fausse équerre, d’un couteau, d’un crayon, d’un mètre ruban, des cales de dilatation de même qu’une cale de frappe, sans oublier une sous-couche adaptée. Pour couper et installer celle-ci, ne négligez pas de porter des gants de protection.

Parquet et chauffage au sol

Dans le cas d’un chauffage au sol, il importe de faire preuve de prudence, car un parquet ne devrait pas constituer un obstacle à la transmission de la chaleur. Gardez en tête qu’il doit s’agir d’un plancher chauffant de basse température – ce qui signifie que le système n’excède pas 28 degrés Celsius.

Par ailleurs, plusieurs essences de bois sont absolument à proscrire, comme l’érable, le hêtre, et le cerisier. Le bois ne constitue pas le revêtement figurant parmi les mieux adaptés pour des systèmes de chauffage de plancher, étant donné qu’il s’agit d’un isolant naturel.

Pour entrer en contact avec des spécialistes d’entretien et de réparation de parquet, n’hésitez pas à utiliser l’annuaire de notre site.

En savoir plus

Articles en relation